mardi, juin 28, 2022

Vers plus de centres satellites en Europe ? – Actualité

A Lire Absolument

Du 1er au 19 juillet 2022, la ville d’Anadia (Portugal) va vibrer au rythme du vélo durant les Championnats d’Europe Juniors et Espoirs sur route, piste et de VTT qui auront lieu au siège du centre satellite du Centre Mondial du Cyclisme, ouvert en 2019. « Il nous permet d’accueillir des athlètes de la zone Meditérrannée et des Balkans car certains pays n’ont pas encore assez d’entraîneurs ou de matériel. Alors, on les accueille à Anadia », explique le Président de l’Union Européenne de Cyclisme, Enrico Della Casa à DirectVelo. À Anadia, outre un vélodrome couvert, il y a un circuit permanent de VTT et de BMX, créant des conditions pour des camps d’entraînement, et des compétitions de différentes disciplines olympiques de cyclisme. Toutefois, il n’y a pas de stagiaire permanent au centre. « Dans un futur proche, nous envisageons d’en accueillir. Au mois de juillet prochain, il y aura un directeur et une structure forte se mettra en place. » Au niveau de l’hébergement, tout est prêt. « Le site possède 16 chambres de trois lits. De plus, la fédération portugaise a acheté une maison pouvant également accueillir des athlètes ».

Le complexe d’Anadia est pour le moment le seul centre satellite du CMC en Europe, mais l’UCI et l’UEC n’entendent pas en rester là. « D’autres vont apparaître, peut-être pas comme celui du Portugal qui regroupe toutes les disciplines du vélo. Nous avons déjà fait des investissements comme pour les vélodromes de Plovdiv en Bulgarie et d’Athènes en Grèce où nous avons installé des systèmes de chronométrage et de photo-finish pour organiser des épreuves régionales, nationales et internationales ». L’exemple d’Anadia doit servir d’exemple pour les autres pays. « Le Portugal doit inspirer d’autres nations à demander de l’aide de leur comité olympique et de leur gouvernement ».

Dernières Nouvelles

More Articles Like This