lundi, octobre 3, 2022

Tomas Kopecky : « Qui aurait pu imaginer ça ? » – Actualité

A Lire Absolument

Ce dimanche, Tomas Kopecky a réussi à garder le maillot jaune du Tour du Brabant Flamand. Lors de la dernière étape autour de Rillaar, le sociétaire d’Acrog-Tormans a assuré l’essentiel, contenir ses rivaux principaux, Vincent Van Hemelen et Vito Braet, pointés à sept secondes au général. « Qui aurait pu imaginer ça ? Personne, je pense. C’est génial pour la suite et j’espère que ce n’est qu’un début », se réjouit-il auprès de DirectVelo.

En début d’étape, L’Espoir 3 s’est glissé dans la bonne échappée de quatorze coureurs qui s’est jouée la victoire. « Le but était d’être devant. Mes rivaux étaient dans ce groupe. Il fallait être avec. Une fois avec eux, je n’avais plus rien à faire à part les surveiller. » Seul problème, le coureur de 21 ans n’avait pas de coéquipier pour l’aider. « C’était problématique. J’hésitais à me donner complètement dans le groupe, je ne voulais pas me cramer pour avoir de la force pour contrer les attaques mais de toute façon, ce n’était plus à moi à prendre l’initiative. » Ces offensives sont restées sporadiques. « Finalement, je n’ai pas été trop attaqué. Vincent Van Hemelen a essayé dans la dernière bosse, mais j’ai su le contrer. Vito Braet n’a pas attaqué. Peut-être était-il concentré sur la victoire d’étape ou peut-être ne pouvait-il pas tout simplement. L’étape a été difficile avec cette pluie et nous avons quand même passé la majeure partie de l’étape en tête. A la fin, ça pèse dans les jambes ».

LES CHRONOS DU TOUR DE L’AVENIR DANS LE VISEUR 

En passant la ligne, le natif de Darlington en Angleterre (NDLR : il a déménagé à l’âge de deux ans aux Pays-Bas) a directement appelé son père. « Il habite en République Tchèque. Je voulais qu’il soit le premier au courant. Je vis seul dans la région de Malines, pour le vélo et les études. J’ai toujours roulé pour des équipes belges. Faire le trajet Leiden (aux Pays-Bas), où je vivais depuis l’âge de deux ans, et la Belgique devenait un peu trop contraignant. Du coup, j’ai également ma propre indépendance, ce qui n’est pas pour me déplaire. »

Tomas Kopecky est maintenant ambitieux pour la suite de la saison. « Je serai au Tour de l’Avenir où je viserai les deux chronos, le prologue et le contre-la-montre par équipes. Ensuite, j’espère également faire quelque chose de bien au chrono du Championnat d’Europe et du Monde en septembre. »

 

 

Dernières Nouvelles

More Articles Like This