lundi, octobre 3, 2022

Je ne pensais pas réaliser tout ça

A Lire Absolument

Estimé à 4 minutes de lecture.

Mon anecdote ne se résume pas à un moment particulier mais plutôt à une durée particulière, pas seulement en tant que sportif mais aussi en tant qu’homme.
J’avais à l’idée de réaliser un marathon en fin d’année car je n’en avais jamais couru. On se cale sur une préparation 3h car j’ai soit disant le niveau (rire). Elle commence le lendemain de la fin de mes congés d’été, et oui pas de bol lol. Quand j’ai vu le plan, je dis au « groupe marathon 3h » (8 coureurs du club), courir 5 à 6x/semaine, impossible, car j’ai l’habitude de faire 3x mais on y va au moins pour 5x. Les semaines se passent très bien.
La 6ième semaine on arrive à une course de cœur, le T3F 3ième édition de Le Portel sur le 30kms. Ce n’était pas terrible de faire un trail à fond pendant une prépa mais je me disais que c’était faisable. Le coach me suit tout de même et modifie le plan. Qui l’eût cru : je voulais faire 2h30 et fais 2h29. Une première satisfaction mais on est encore à 4 semaines du marathon. La semaine suivante, avec les jambes un peu plus lourdes, on poursuit la prépa mais un énorme changement dans ma vie perso arrive. J’aurais pu tout arrêter mais décide de continuer avec l’aide de ma famille et de mes amis. Grâce à eux qui me donnent énormément, je n’ai pas forcément plus de force mais beaucoup de courage !
La prépa se termine, on arrive à ce fameux marathon, celui de Rennes fin octobre. Il n’est pas si plat. Un footing sur place avec un petit 1000m pour voir comment les jambes se comportent après le voyage en bus : nickel et toujours sous les 4’15 prévu, ouffff.
Jour J, la météo est moins clémente. Il pleut, l’air est très frais. Il arrête de pleuvoir quelques instants avant le départ, une aubaine !
Le coup de feu retentit, on se positionne déjà très bien avec les copains sur le meneur d’allure. Je me sens plutôt très bien, je décide vraiment de jouer ma carte entre le 25 et 27e km. J’accélère et gère les petits coup de mou. Dans les moments difficiles je pense très fort à mes proches, ça me donne des ailes. Je vois des coureurs ralentir, voir même s’effondrer… Ça fait peur vu que c’est mon 1er marathon et l’idée de tomber sur le « mur » me saisit…
Mais rien n’y fait, je continue sans trop me soucier des temps de passage (dans un état second). On arrive au dernier km, un spectateur nous sonne à l’oreille « Vous êtes dans les 3h les gars ! ». Puis je me dis « Donne tout ce que tu peux ! » pour gagner quelque place. Je cours ce dernier en 3’40/km, mon allure 10km, il est fou (encore rire) ! Je termine ce marathon en 2h56m34s.
En fait j’ai réussi à réaliser un sub3h en négatif Split pour mon 1er, j’y croyais pas, un instant magique ??? et je me devais de réussir.
3 semaines après, la course du club est organisée. Toujours dans l’euphorie, mes jambes sont en feu pendant les entraînements, jamais je n’avais ressenti ça avant.
Le jour de ce 10km à Outreau, toujours pareil, je prends mon rythme de course, seul je recolle sur mes deux adversaires du jour, dépasse le 1er au 8e puis le second au 9e, et je me permets même un sprint pour arracher quelques secondes puis finir avec un sub36(35’41) au 10.J’étais mitigé sur le fait que je pouvais ou pas le faire. C’était fou : 3min de mieux que l’année précédente, inimaginable !
La semaine suivante, c’est sur la ligne de l’Urban Trail de Boulogne sur mer sur le 27km que je réalise un top 5 en 2h03, piuffff.
Pour couronner le tout, le week-end suivant, je fais mon 1er podium en tant que coureur à pied sur une course atypique par chez nous, les rues and run de Desvres (un urban avec un peu de dénivelé et des relances) en 38min26. Les copains étaient fou ce jour là, même plus que moi lol.
Tout ça pour dire que dans le sport, qu’il vous arrive certaines choses qui n’étaient pas prévues, ce que je dis souvent, restez humble et croyez en vos chances, il vous arrivera que du positif. Merci la course à pied pour les plaisirs que tu peux m’apporter…

Article précédentSupportrice en carton
Article suivantLe Handball m’a sauvé !
Dernières Nouvelles

More Articles Like This