mardi, juin 28, 2022

Rallye – WRC – Acropole-Grèce : Rovanperä lâche un peu de lest

A Lire Absolument

Publié le 11 septembre 2021 à 16H32

Aurélie SACCHELLI

Vainqueur des quatre premières spéciales de samedi au rallye Acropole-Grèce, Kalle Rovanperä (Toyota) reste large leader, même si c’est Sébastien Ogier qui a remporté l’ES11. Le Français pointe à 37 secondes de son coéquipier.

ES11 (Pavliani 2, 24,25km) : Rovanperä lâche un peu de lest

Pas de cinquième victoire en spéciale pour Kalle Rovanperä ce samedi. Le Finlandais n’a rien pu faire sur l’ES11, lâchant quelques secondes à ses adversaires Ott Tänak (cinq secondes) et Sébastien Ogier (six secondes). Le pilote français, qui a choisi cinq pneus durs pour l’après midi (4 durs et 2 softs pour le Finlandais, 2 durs et 3 softs pour l’Estonien) a signé le meilleur temps de cette spéciale de 24 kilomètres, sans prendre trop de risques. « C’est une bonne spéciale, je l’ai plus appréciée que ce matin. L’adhérence était meilleure et la voiture était sympa à conduire », s’est réjoui le Gapençais. Tänak, quant à lui, se félicitait de son choix de pneus, même s’il était parfois à la limite. Quant à Rovanperä, qui reste un solide leader, il n’était pas très satisfait : « Je ne suis pas content. C’était difficile avec les deux roues de secours, c’était plus dur que ce que j’imaginais. Je n’étais pas bien dans les parties lentes et étroites ». Vraie baisse de régime ou simple alerte pour le Finlandais ? La dernière spéciale de la journée permettra d’en savoir plus. Quoi qu’il en soit, Rovanperä compte encore 34″6 d’avance sur Tänak et 37″1 sur Ogier.

ES10 (Eleftherochori, 18,14km) : Quatre à la suite pour Rovanperä, Ogier revient sur Tänak

Kalle Rovanperä est intouchable sur ce rallye de Grèce ! Le Finlandais a remporté sa quatrième spéciale sur les quatre disputées samedi matin et ne cesse d’augmenter son avance sur ses rivaux Ott Tänak et Sébastien Ogier. Le pilote Toyota a remporté la dernière spéciale avant la pause de la mi-journée, avec 6″5 d’avance sur le champion du monde français, et 18″3 sur l’Estonien, seulement sixième, qui a confié ironiquement « Tout est OK… ». « Je me sens bien, a réagi le solide leader. C’était la spéciale la plus dure de la matinée, et au début je n’avais pas de rythme. Mais après j’ai réussi à le trouver, mais j’ai dû ménager la voiture car c’est rugueux ici ». Au général, Rovanperä est désormais 39″7 devant Tänak et 43″3 devant Ogier, qui ne veut prendre aucun risque. « La spéciale était encore délicate, et c’était différente de la reconnaissance. J’ai beaucoup hésité, mais finalement ça a été. On garde le plan, on ne veut pas prendre trop de risques », a confié le pilote Toyota, à qui il reste deux spéciales ce samedi pour tenter de doubler Tänak.

ES9 (Bauxites, 22,97km) : Petite frayeur pour Rovanperä, qui gagne encore

Et de trois pour Kalle Rovanperä ! Rien ne semble pouvoir arrêter le pilote finlandais sur les chemins grecs, et il a encore augmenté son avance lors de la troisième spéciale de la journée, malgré une grosse glissade à haute vitesse. « C’était chaud et je dois dire qu’on a eu de la chance d’éviter le fossé. J’ai poussé un peu trop fort, j’essaierai de faire plus attention après », a confié le pilote de bientôt 21 ans, qui s’est tout de même imposé avec 4″6 d’avance sur Ott Tänak et 6″2 sur Sébastien Ogier. « Les deux gars devant sont les plus rapides jusque-là. C’est OK pour moi, on continue à faire le boulot. Pour le championnat, notre place actuelle est parfaite », a confié le champion du monde français, ravi de voir que ceux qui sont derrière lui au classement du championnat du monde, Elfyn Evans et Thierry Neuville, n’occupent que la neuvième et dixième place du rallye après leurs déboires de vendredi. Rovanperä compte désormais 21″4 d’avance sur l’Estonien et 36″8 sur le Français à six spéciales de la fin.

ES8 (Gravia, 24,81km) : Rovanperä enfonce le clou

Kalle Rovanperä est en pleine forme et le Finlandais a profité de l’ES8 pour enfoncer le clou. Le pilote Toyota a remporté cette spéciale assez boueuse avec une belle avance sur ses deux rivaux : 7″5 sur Ott Tänak et 13″9 sur Sébastien Ogier. « Je me sens bien. J’ai fait un bon choix de pneus, merci à mon ingénieur qui m’a soutenu. Ces deux premières spéciales étaient vraiment difficiles. C’était compliqué dans la boue avec les pneus durs à l’avant mais j’ai poussé fort pour tenter de gagner ce que je pouvais là où il n’y avait pas de boue », s’est félicité Rovanperä à l’arrivée. L’Estonien et le Français ont quant à eux regretté leurs problèmes d’adhérence. « C’était difficile. Dans la seconde partie, j’ai eu des problèmes d’adhérence à tel point que j’ai pensé que j’avais crevé, mais c’était juste à la surface », a expliqué Tänak, qui pointe désormais à 17 secondes. « C’était une spéciale difficile pour moi, j’ai eu beaucoup de mal avec l’adhérence », a reconnu de son côté Sébastien Ogier, troisième à 30″6.

ES7 (Pavliani 1, 24,25km) : Rovanperä creuse l’écart

Les trois premiers du rallye Acropole-Grèce se tenaient en quatre secondes vendredi soir, ils se tiennent désormais en 17 secondes après la victoire du leader, Kalle Rovanperä, dans la première des six spéciales au programme de la journée de samedi. Parti dernier, le Finlandais, qui a opté pour 3 pneus durs et 2 softs pour la matinée (2 durs et 3 softs pour Ogier, 1 dur et 4 softs pour Tänak) a bouclé les 24 kilomètres en un peu plus de 19 minutes et a devancé Ott Tänak de 5″6, Elfyn Evans de dix secondes et Sébastien Ogier de 12″8. « Notre choix de pneus n’était pas le bon pour cette spéciale, a pourtant reconnu Rovanperä à l’arrivée. Au début j’ai pu utiliser les durs, c’était bien, mais au milieu et à la fin, c’était très lent, j’ai eu du mal avec les durs. Mais j’ai poussé fort et le temps a l’air bon, c’est bien ». Il compte désormais 9″3 d’avance sur Tänak, pas vraiment à l’aise sur cette première spéciale (« Je suis surpris de mon temps. J’ai vraiment eu du mal et j’ai juste essayé de rallier l’arrivée. Je ne sens pas beaucoup d’amélioration par rapport à hier ») et 16″7 sur Ogier, qui tente de trouver la meilleure stratégie avec les pneus. « C’était très humide. L’idéal aurait été de n’avoir que des pneus softs mais on n’en a pas beaucoup pour ce rallye, c’est la grande question », a expliqué le champion du monde, qui va essayer de faire son retard lors des deux autres spéciales de la matinée.

 RALLYE – WRC / ACROPOLE-GRECE
Classement après la 11eme spéciale (sur 15) – Samedi 11 septembre 2021
1- Kalle Rovanperä – Jonne Halttunen (FIN-FIN/Toyota) en 2h26’07 »
2- Ott Tänak – Martin Järveoja (EST-EST/Hyundai) à 34″6
3- Sébastien Ogier – Julien Ingrassia (FRA-FRA/Toyota) à 37″1
4- Dani Sordo – Candido Carrera (ESP-ESP/Hyundai) à 1’48″4
5- Adrien Fourmaux – Renaud Jamoul (FRA-BEL/M-Sport Ford) à 2’55″2

Vainqueurs de spéciales
Ogier : 3 (ES1, ES5, ES11)
Tänak : 2 (ES2, ES6)
Rovanperä : 6 (ES3, ES4, ES7, ES8, ES9, ES10)

Dernières Nouvelles

More Articles Like This