lundi, juin 27, 2022

Mohamed-Ali Cho, des promesses et déjà des frissons à Angers

A Lire Absolument

Du haut de ses 17 ans, Mohamed-Ali Cho a fait exploser la défense lyonnaise dimanche dernier. Celle ci n’est pas la première et ne sera sans doute pas la dernière. Le jeune attaquant français franchi les étapes une par une sans même sourciller et avec une humilité à signaler.

Lyon s’en rappellera un petit moment. Comme à Strasbourg lors de la première journée (2-0), il n’a pas marqué, mais c’est bien lui qui a provoqué l’essentiel des fautes, jusqu’au carton rouge pour double avertissement de Maxwel Cornet. Et lorsque Cho a cédé sa place à 20 minutes de la fin du match, le public angevin, qui retrouvait enfin les gradins du stade Raymond Kopa, a réservé une ovation à ce gamin qui pourrait bien mettre le feu à sa saison.

« La saison ne fait que commencer »

« On a mis une tactique en place avec le coach, ça a super bien marché. On cherche toujours à travailler, à progresser, la saison ne fait que commencer, on va continuer à bosser », a promis Cho, natif de la région parisienne. Pas trop perturbé non plus de ne pas avoir encore trouvé lui-même le chemin des filets sous le maillot angevin: «Je m’inquiète pas trop, ça va arriver, c’est sûr. Le plus important c’est le travail fourni par l’équipe ».

Cet ovni au prénom atypique (mais sans référence au célèbre boxeur) et au parcours non moins singulier, a atterri à Angers au printemps 2020, après une formation accélérée entre la France (Paris SG) et l’Angleterre (West Ham, Everton), au gré des déplacements professionnels de ses parents. Ce sont eux qui ont eu un coup de coeur pour le SCO à leur retour en France début 2020.

Coup de coeur réciproque puisque le club, pourtant moins habitué que d’autres en Ligue 1 à sortir de très jeunes joueurs, lui a fait signer son premier contrat professionnel dès la sortie du confinement.
Le voilà à 16 ans dans le groupe pro de Stéphane Moulin. L’entraîneur emblématique d’Angers, parti cet été à Caen, l’a couvé toute la saison dernière mais sans lui donner beaucoup de temps de jeu. La pépite était encore en rodage….

 « La tête sur les épaules »

Très entouré par sa famille, très à l’aise dans le vestiaire, il a bénéficié cet été d’une bonne préparation et de l’arrivée de Gérald Baticle, à la philosophie résolument tournée vers l’avant. Titularisé en avant-centre, quand Moulin le faisait entrer plutôt comme ailier, il survole les débats. « Il a des qualités naturelles au-dessus de la moyenne, sa puissance, sa vitesse de course… », note Romain Thomas. « Mais il a encore plein de choses à apprendre pour peser encore un peu plus sur les matches ».

Et maintenant que le public en redemande et que les adversaires sont prévenus, « le plus dur commence », prévient le défenseur angevin. « Mais il a la tête sur les épaules, il travaille, il nous écoute. Et le coach est derrière lui, il ne le lâche pas ». La suite dépendra aussi des performances de ses coéquipiers. Bien aidé par un Sofiane Boufal de nouveau en pleine possession de ses moyens, Cho a aussi bénéficié de la présence d’Angelo Fulgini dans l’entrejeu.

Mais Angers a besoin de liquidités et même si la fin du mercato se rapproche, le meneur de jeu angevin de 25 ans est toujours sur le départ.

Dernières Nouvelles

Ligue 1 : Nice va officialiser l’arrivée de Lucien Favre

L'OGC Nice tiendra ce lundi dans l'après-midi une conférence quelque presse dont le sujet n'a jamais été précisé, mais lors quelque laquelle le club quelquevrait, selon nombreux sources ayant connaissance du dossier, annoncer l'arrivée quelque Lucien Favre.Le...

More Articles Like This