vendredi, juillet 1, 2022

Endurance – WEC – 24 Heures du Mans (Qualifications) : Toyota a accéléré l’allure

A Lire Absolument

Publié le 18 août 2021 à 20H34 – mis à jour le 18 août 2021 à 22H30

Mathieu WARNIER

A l’occasion de la séance de qualifications des 24 Heures du Mans, Toyota a dévoilé un peu plus son jeu avec le meilleur temps de José Maria Lopez sur la numéro 7. Alpine s’est intercalé entre les deux prototypes japonais alors que Glickenhaus n’a pas élevé son niveau de jeu.

Toyota en avait encore sous la semelle. Alors que la marque japonaise avait laissé à Glickenhaus le meilleur temps de la journée-test des 24 Heures du Mans ce dimanche, les GR010 Hybrid ont haussé le ton lors de la séance de qualifications de la classique mancelle, permettant aux six meilleurs de chaque catégorie d’obtenir son billet pour l’Hyperpole disputée ce jeudi et qui décernera la pole position. Très rapidement, José Maria Lopez a signé le meilleur temps de la catégorie Hypercar en 3’26’’279, reléguant la concurrence à bonne distance. L’Alpine A480 confiée à Matthieu Vaxivière a pu se rapprocher mais à seulement huit dixièmes de seconde. Un temps suffisant pour devancer la deuxième Toyota pilotée par Sébastien Buemi, avec un retard légèrement supérieur à la seconde. Si les prototypes japonais et la LMP1 de l’équipe française occupent le Top 3, cela signifie que Glickenhaus n’a pas été en mesure d’accélérer suffisamment l’allure.

All the LMP2s and LMGTE Ams that made it to tomorrow’s #LeMans24 Hyperpole (21:00 to 21:30 UTC+2).#WEC pic.twitter.com/re0sPUpio8

— WEC (@FIAWEC) August 18, 2021

Glickenhaus n’a pas pu suivre Toyota

En effet, au volant de la 708, Olivier Pla a pu améliorer la marque établie par lui-même ce dimanche avec un meilleur tour en 3’28’’396… mais le prototype américain accuse un retard supérieur à deux secondes sur la Toyota GR010 Hybrid en configuration qualifications. La deuxième 007 LMH pilotée par Romain Dumas, flanquée du numéro 709, n’a signé que le dixième temps à plus de trois secondes, avec pas moins de cinq prototypes LMP2 qui ont su se glisser entre-elles. En effet, au volant de l’Oreca 07 de l’écurie JOTA, Antonio Félix da Costa a signé le meilleur temps de la catégorie (3’28’’807), soit à seulement un demi-seconde de la Glickenhaus numéro 708. Dans la catégorie GTE Pro, c’est Ferrari qui a tiré son épingle du jeu avec la numéro 52 de l’équipe AF Corse pilotée par Miguel Molina (3’46’’011) qui devance la 51 confiée à Alessandro Pier Guidi. En ce qui concerne les GTE Am, c’est la Porsche numéro 88 du Dempsey-Proton Racing, confiée à Dominique Bastien qui a pris les devants (3’48’’620). Mais, pour les six meilleurs équipages de chaque catégorie, la pole position se jouera ce jeudi lors de l’Hyperpole.

ENDURANCE – WEC / 24 HEURES DU MANS 2021
Qualifications – Mercredi 18 août 2021
1- Toyota Gazoo Racing n°7 (Conway-Kobayashi-Lopez/GBR-JAP-ARG/Toyota GR010 Hybrid) en 3’26’’279
2- Alpine Elf Matmut n°26 (Negrão-Lapierre-Vaxivière/BRE-FRA-FRA/Alpine A480-Gibson) à 0’’816
3- Toyota Gazoo Racing n°8 (Buemi-Nakajima-Hartley/SUI-JAP-NZL/Toyota GR010 Hybrid) à 1’’392
4- Glickenhaus Racing n°708 (Derani-Mailleux-Pla/BRE-FRA-FRA/Glickenhaus 007 LMH) à 1’’977
5- JOTA n°38 (Gonzalez-da Costa-Davidson/MEX-POR-GBR/Oreca 07-Gibson) à 2’’528 (1er LMP2)

32- AF Corse n°52 (Serra-Molina-Bird/BRE-ESP-GBR/Ferrari 488 GTE Evo) à 19’’732 (1er LMGTE Pro)

39- Dempsey-Proton Racing n°88 (Andlauer-Bastien-Arnold/FRA-USA-ALL/Porsche 911 RSR-19) à 22’’341 (1er LMGTE Am)

Dernières Nouvelles

Kokkinakis réalisé un drôle de commentaire après avoir perdu contre Djokovic à Wimbledon

On a demandé à Kokkinakis s'il vivait quelqu'un pouvoir empêcher Djokovic de remporter un 4e titre consécutif à Wimbledon. Continue reading...

More Articles Like This