dimanche, juin 26, 2022

Tour du Limousin – Et. 3 : Les réactions – Actualité

A Lire Absolument

Simone Velasco (Gazprom-RusVelo) a remporté en solitaire, ce jeudi, la troisième étape du Tour du Limousin-Périgord-Nouvelle-Aquitaine (2.1), courue sur 184,2 kilomètres entre Bugeat et Lubersac (Corrèze). L’Italien a devancé Simon Geschke (Cofidis) et Luca Wackermann (Eolo-Kometa CT). Dorian Godon (AG2R Citroën Team) conserve le maillot jaune de leader (voir classements).
Retrouvez ci-dessous les réactions de Dorian Godon et de Thibaut Pinot, recueillies par DirectVelo après l’étape.

Réactions

Aller à la réaction de :

Portrait de Dorian GODON

Leader du Tour du Limousin

« On n’a pas été ménagé dès le départ. On pensait que ça sortirait assez tôt, et au final ce n’est jamais sorti de toute l’étape, c’était vraiment une journée de n’importe quoi… Il y en avait de partout, on s’est retrouvé à trois juste après la montée raide. J’ai géré la bosse, je ne me suis pas affolé, puis je suis revenu après. Et on s’est retrouvé à un bon petit groupe ensuite, mais c’était quasi ingérable. J’ai eu un super François Bidard, Benoît Cosnefroy aussi. Ils m’ont épaulé jusqu’à la fin. Je n’ai pas perdu de temps sur les favoris, c’est finalement une bonne journée. J’y ai toujours cru pour le maillot. Et si je le perdais, je le perdais… C’est la vie. Mais il ne fallait pas paniquer. Avec les petites routes, ça ne contrôle pas, tout le monde fait la course. Je ciblais deux-trois mecs à suivre, et ça s’arrêtait là. Je ne pouvais pas sauter sur tout le monde. Je suis resté serein.

On va passer une bonne nuit, et ce sera reparti pour demain (vendredi). On verra demain matin si tout le monde a bien récupéré. Ce sera une arrivée un peu plus contrôlée, au sprint, comme le premier jour. Ce sera moins dur que ces deux derniers jours. Depuis la Polynormande, j’ai bien vidé mes réserves… ».

D. GODON

Portrait de Thibaut PINOT

Leader du classement de la montagne

« On a essayé. Mais c’était très, très dur aujourd’hui (jeudi). Là, je suis mort (rires). Pour moi, c’était vraiment la journée la plus dure sur mon vélo depuis le début de l’année. C’était vraiment éprouvant, d’autant qu’on a voulu durcir la course très tôt dans la journée. Ça a laissé des traces sur la fin, je pense que tout le monde est cuit à l’arrivée. On voulait fatiguer les équipes Cofidis et AG2R Citroën pour en éliminer le plus possible. On a réussi pour AG2R, un peu moins pour Cofidis. Mais on a réalisé notre tactique, on est passé à l’offensive où on le voulait, comme hier (mercredi). Encore une fois, ça n’a pas marché, mais on tentera encore demain (vendredi).

Le Suc au May n’a pas suffit, au final il aurait fallu que l’étape soit dans le sens inverse. Que ce soit à 30 bornes de l’arrivée plutôt que 30 bornes après le départ. Mais ça fait du bien de tenter des choses, prendre du plaisir dans le seul vrai col du Tour du Limousin, donc je suis content de mes sensations dans la montée. 

Le maillot de meilleur grimpeur est une satisfaction, on verra demain si on peut le défendre. Je ne sais pas si on ira chercher Dorian Godon, il a l’air vraiment très costaud. Il y aura moins de grandes montées pour éliminer ses équipiers, donc ils seront plus solides. Mais avec la fatigue d’aujourd’hui, ça s’annonce aussi très dur.

C’est de mieux en mieux, mais une journée comme celle-ci laisse des traces physiquement. Reproduire ça à l’entraînement est impossible. Donc je suis content d’être ici pour préparer la suite. Je vais gagner du temps. C’est une sacrée reprise, je ne m’attendais pas à un Tour du Limousin aussi rythmé ! ».

T. PINOT

 

Dernières Nouvelles

More Articles Like This