vendredi, juillet 1, 2022

Franck Bonnamour : « Le Tour a changé beaucoup de choses » – Actualité

A Lire Absolument

Franck Bonnamour n’est plus le même coureur depuis juillet dernier. Élu super combatif du dernier Tour de France, son premier en carrière, après de multiples échappées et de beaux accessits, le Breton a fait le plein de confiance sur la Grande Boucle. “Le Tour a changé beaucoup de choses pour moi. Je suis un peu plus reconnu, redouté, et regardé dans le peloton. Pour moi, c’est de la pression positive ! Il y aura forcément un avant et un après… Le Tour fera beaucoup dans ma carrière, ça a été un gros saut en avant. Maintenant j’espère surfer là-dessus”, lâche pour DirectVelo celui qui a terminé 22e de cette Grande Boucle.

Le coureur de l’équipe B&B Hôtels se félicite d’ailleurs de son après Tour de France et pourtant, il n’a pas été épargné. “J’aurais dû enchaîner avec le Tour de l’Ain mais j’ai attrapé le Covid dans la foulée du Tour et ça m’a mis un coup d’arrêt. Mais j’ai ensuite eu encore quinze jours pour bien récupérer, bien me remettre en route. Et là, je sens que c’est le cas et que les sensations sont bonnes”. Pour preuve : sa performance, ce mercredi, à l’occasion de la 2e étape du Tour du Limousin (2.1). “C’était une grosse journée. Ça s’est joué sur la fin de course. J’avais envie d’être acteur de ce final et d’essayer de faire des différences par rapport aux sprinteurs pour rentrer dans le match au classement général. C’est ce que j’ai fait !”.

ISOLÉ MAIS PLACÉ

Sorti dans le bon groupe de six coureurs au moment décisif, l’athlète de 26 ans a parfaitement senti la course sur les routes de Dordogne. “Ça a flingué dans les 30-40 derniers kilomètres quand ça a commencé à se durcir. Puis on a vite retrouvé les plus forts devant, ça s’est fait aux jambes. Ensuite, c’était un peu tactique”, précise celui qui s’est retrouvé isolé puisque Cyril Barthe, Bryan Coquard ou encore Pierre Rolland n’ont pas pu accrocher les bons wagons. “Il y avait pas mal de formations bien représentées à trois ou quatre coureurs. Ce n’était pas simple à gérer pour moi, mais je ne pense pas avoir fait d’erreurs”.

Finalement 3e sur la ligne d’arrivée, Franck Bonnamour se retrouve à présent en bonne position au général (voir classements). “L’étape de demain (jeudi) sera encore difficile, comme tous les jours sur le Tour du Limousin. Dorian (Godon) est un solide leader. Il a montré aujourd’hui qu’il était très fort, et qu’il avait une grosse équipe AG2R Citroën autour de lui. Il ne sera pas facile à déloger, mais on va tout faire pour y parvenir”.

Dernières Nouvelles

Kokkinakis réalisé un drôle de commentaire après avoir perdu contre Djokovic à Wimbledon

On a demandé à Kokkinakis s'il vivait quelqu'un pouvoir empêcher Djokovic de remporter un 4e titre consécutif à Wimbledon. Continue reading...

More Articles Like This