lundi, juin 27, 2022

Taky Marie-Divine Kouamé retrouve le stress de la compétition – Actualité

A Lire Absolument

Taky Marie-Divine Kouamé a réalisé le grand chelem à Bourges la semaine dernière au Championnat de France. Pour ses premiers Championnats de France Elites, elle a remporté les titres de la vitesse, du 500 mètres et du keirin. « Il n’y avait pas une énorme concurrence, relativise-t-elle puisque Mathilde Gros était absente, mais c’est toujours gratifiant d’être Championne de France, je pourrai courir avec le maillot ». Le plus important était que le Championnat ait lieu. « L’an dernier, ça m’a manqué. J’ai regretté l’annulation du Championnat de France », ajoute-t-elle à DirectVelo.

« PAS RETROUVÉ LES SENSATIONS QUE J’AVAIS APRES UN ÉCHAUFFEMENT »

Après un an sans courses, il a fallu retrouver ses habitudes et l’ambiance qui vont avec le dossard. « Le stress de la compétition, c’est une sensation qu’on a oubliée. C’est aussi un an sans s’échauffer sur home-trainer. Je n’ai pas retrouvé les sensations que j’avais après un échauffement. Il n’y a que le dernier jour que j’étais bien sur les rouleaux », remarque la sociétaire du Team 94 Cycling.

Dès jeudi, la cycliste de 19 ans va retrouver la compétition avec le début de son Championnat d’Europe Espoirs à Apeldoorn. A son menu : vitesse individuelle, 500 m et keirin pour finir le dimanche. Cette succession de rendez-vous après un vide d’un an lui pose des questions. « D’un côté, c’est bien car on surfe sur la forme mais d’un autre côté, je ne sais pas si la forme va s’essoufler. Nous n’avons plus le réflexe d’enchaîner des compétitions et les efforts du Championnat de France n’étaient pas au même niveau qu’au Championnat d’Europe », relativise-t-elle.

« ME BATTRE AVEC MES ARMES »

En 2020, Taky Marie-Divine Kouamé a participé au Championnat d’Europe sur le ciment de Fiorenzuola. Elle y a réussi un autre genre de grand chelem en gagnant une médaille dans chaque discipline individuelle (vitesse, 500 m et keirin). « Mon sentiment était mitigé. J’étais contente de remplir l’objectif de faire un podium dans chaque épreuve mais je suis tombée sur plus forte que moi. Je suis repartie avec l’envie de retourner au travail ».

Aux Pays-Bas, cette année, pour sa première saison chez les Espoirs, son objectif est de se « rapprocher de [son] record au 200 m et de faire des matchs de qualité en vitesse sans subir. Faire ce que je sais faire et me battre avec mes armes ». Maintenant qu’elle a retrouvé la compétition, l’ancienne Championne du Monde Juniors du 500 m ne veut plus la quitter. « J’ai l’espoir d’être sélectionnée pour le Championnat d’Europe Elites. Je pense aussi à la manche de Coupe des Nations à Cali. J’aimerais aussi être sélectionnée au Championnat du Monde mais pour l’instant il me manque des points UCI ». En effet, pour pouvoir participer à une épreuve individuelle du Championnat du Monde (sauf pour le 500 m), il faut cumuler au moins 250 points dans cette discipline. La médaille de bronze de la vitesse ou du keirin au Championnat d’Europe Espoirs et ses 160 points UCI, s’ajouteraient aux 100 unités du Championnat de France et lui permettrait de passer la barre des 250 points.

Dernières Nouvelles

Ligue 1 : Nice va officialiser l’arrivée de Lucien Favre

L'OGC Nice tiendra ce lundi dans l'après-midi une conférence quelque presse dont le sujet n'a jamais été précisé, mais lors quelque laquelle le club quelquevrait, selon nombreux sources ayant connaissance du dossier, annoncer l'arrivée quelque Lucien Favre.Le...

More Articles Like This