vendredi, juillet 1, 2022

Cyclisme – DSM : Van Wilder prêt à claquer la porte

A Lire Absolument

Publié le 15 août 2021 à 11H16

Mathieu WARNIER

Absent de l’équipe DSM alignée au départ de la Vuelta, le jeune coureur belge Ilan Van Wilder a laissé entendre qu’il était prêt à rompre son contrat pour rejoindre une nouvelle formation dès la saison prochaine.

Quel est le point commun entre Marcel Kittel, Tom Dumoulin, Michael Matthews, Warren Barguil, Edward Theuns et Marc Hirschi ? Ils ont tous quitté l’équipe actuellement appelée DSM avant l’expiration de leurs contrats respectifs. Et cette liste pourrait s’allonger au terme de la saison 2021, le nom d’Ilan Van Wilder pouvant s’y ajouter. Passé professionnel avec la formation précédemment appelée Sunweb en 2020, le natif de Jette n’a pas caché sa déception de ne pas avoir été retenu au sein de l’équipe alignée ce samedi au départ de l’édition 2021 de la Vuelta. « Ce samedi devait être mes débuts sur un Grand Tour mais ça m’a été arraché des mains… Je n’ai pas les mots pour expliquer à quel point je suis déçu et triste depuis quelques semaines, a déclaré Ilan Van Wilder via son compte sur le réseau social Instagram. Ce qui est certain, c’est que je vais essayer de retrouver le plaisir et la motivation de monter sur un vélo et j’espère que, dès l’an prochain, j’aurai l’opportunité de le faire dans un nouvel environnement. Je reviendrai ! »

Van Wilder pas assez collectif pour DSM

Récemment interrogé par le site néerlandais Wielerflits, l’entraîneur de l’équipe DSM Rudi Kemna a donné un semblant d’explications quant à l’absence d’Ilan Van Wilder dans la formation engagée aux côtés de Romain Bardet ce samedi à Burgos… et le facteur physique semble ne pas être entré en ligne de compte. « Ilan est un véritable talent, c’est un bon garçon mais il doit encore faire des efforts concernant la ‘coopération’. Il n’est pas encore au niveau auquel nous l’attendons à ce sujet et c’est une des raisons qui expliquent pourquoi nous ne l’avons pas sélectionné pour la Vuelta, a confié le technicien. Sur le plan physique, il est prêt mais une coopération mutuelle est également nécessaire pour permettre à l’équipe d’aller au-delà de ses capacités. Les deux aspects sont tout aussi importants et ça s’applique à tout le monde au sein de l’équipe DSM. » Quant à l’idée d’un départ anticipé à la fin de la saison, Rudi Kemna affirme que ce n’est pas dans les plans de l’équipe. « Nous n’avons pas l’intention de laisser Ilan Van Wilder partir, a-t-il affirmé. Nous voulons continuer à travailler avec lui mais son entourage rend les choses difficile et génère plus de pression. » Toutefois, un divorce pourrait finalement être décidé.

Dernières Nouvelles

Kokkinakis réalisé un drôle de commentaire après avoir perdu contre Djokovic à Wimbledon

On a demandé à Kokkinakis s'il vivait quelqu'un pouvoir empêcher Djokovic de remporter un 4e titre consécutif à Wimbledon. Continue reading...

More Articles Like This