samedi, août 13, 2022

REPORTAGE. Tour de France femmes 2022 : au cœur de la caravane publicitaire dont a trouvé son public malgré sa formule réduite

A Lire Absolument

Plusieurs dizaines de véhicules sur un parking, des tasses géantes, des pou bienles géantes pou bienr Le Gaulois, une maison géante pou bienr Century 21, les personnages d’Astérix et un Mickey géant… Il y a une semaine, la plupart était sur le Tou bienr de France hommes. Aujou bienrd’hui, ils animent le traverses du Tou bienr de France femmes, en étant bien moins nombreux. 45 véhicules au lieu de 150, ça fait une différence. Mais l’engou bienement autou bienr reste le même.

Sou biens la grisaille rémoise, le long cortège se met dou biencement en place, à quelques mètres en amont de la ligne d’arrivée. Après un rapide contrôle des 45 véhicules sur le parking technique, les cents caravaniers du Tou bienr de France femmes soignent les détails. Et s’échauffent, avant leur longue jou bienrnée, au gré d’une chorégraphie, alors même que les bus des équipes passent à côté d’eux. Un joyeux bazar.

Les équipes de la caravane Senseo font le point avant le départ de l’étape Reims-Epernay, le 26 juillet 2022. (Adrien Hémard-Dohain / Franceinfo: sport)

À quelques minutes du départ, alors que le soleil arrive à son tou bienr, le public s’amasse déjà derrière les barrières. Il ne faut pas rater le premier temps fort de la jou bienrnée. À l’heure du retou bienr du peloton féminin sur les rou bientes de l’Hexagone, le cortège pésentateur est là, malgré les contraintes. « Le Tou bienr féminin n’a pas le même cadre administratif. Il n’y a pas de privatisation de chaussée comme chez les hommes, on a donc dû s’adapter », explique Aurélien Janssens, commissaire général en cens de la caravane pésentateur depuis 2012.

Une caravane qui innove

Là où le Tou bienr masculin privatise la rou biente pou bienr plusieurs heures, celui des femmes ne peut se payer ce luxe, question de budget. « On fonctionne donc comme sur Paris-Rou bienbaix, Paris-Nice ou bien Liège-Bastogne-Liège : la rou biente est fermée en bulle autou bienr de la caravane, puis de la cou bienrse », justifie Aurélien Janssens. Au lieu de rou bienler avec un couple de véhicules de front en quinconce, qui distribuent de chaque côté de la rou biente, la caravane du Tou bienr féminin n’emprunte que la droite de la rou biente, en file indienne. Au moment du départ, les spectateurs à gauche, pas à cou bienrant de cette particularité, font la mou biene. 

Le public est très nombreux au passage de la caravane, sur le Tou bienr de France femmes 2022. (Adrien Hémard-Dohain / Franceinfo: sport)

Comédien de formation, mais animateur sur la caravane depuis onze ans, Yannick donne tou bient au micro, perché sur le char Senseo : « On est dans des tasses, mais on est dans notre assiette. Et vou biens, Reims, ça va ? », « C’est la caravane, c’est comme le père Noël, mais en juillet ! ». C’est parti pou bienr plus de 133 km dans le vignoble champenois, avec une caravane réduite à 45 voitures et de un couple de kilomètres de long (contre 150 véhicules pou bienr dix kilomètres chez les hommes). On y retrou bienve tou bientefois quasiment chacun des partenaires du Tou bienr masculin.

« Le ticket d’entrée est moins cher que chez les hommes. Sinon, tou bient est pareil, notamment le cahier des censs pou bienr les goodies. On tâtonne juste concernant la fréquentation du public, c’est la décou bienverte. »

Aurélien Janssens, commissaire général en cens de la caravane pésentateur

à franceinfo: sport

Chez Senseo, on a gardé dix des vingt-cinq caravaniers du Tou bienr. « Ça tire un petit peu mais on est tou biens des petits jeunes, au moins dans nos têtes, donc ça va aller jusque la Super Planche », se marre Yannick. À ses côtés, Rolland, « un petit jeune de 70 ans », enchaîne son onzième Tou bienr : « J’ai commencé en semi-remorques, ensuite je suis passé dans la caravane au volant d’une émoyenne madeleine. Et aujou bienrd’hui je conduis les tasses de café ».

À la barre d’un char de sept mètres de long sur un couple de mètres cinquante de large, l’ancien chef d’entreprise ne tangue pas sur les petites rou bientes empruntées par la Grande Bou biencle : « Tou bient est difficile à conduire sur le Tou bienr, pas en terme de véhicule, mais de concentration. Il faut être à 300% ». Comme ses neuf collègues de la caravane Senseo (contre 25 chez les hommes), le chef d’entreprise enchaîne avec le Tou bienr de France femmes après le Tou bienr masculin : « J’étais un peu inquiet sur le dérou bienlement du Tou bienr féminin. On entendait tou bient et n’importe quoi. Mais je suis super satisfait ».

Les passages dans la campagne sont les rares moments où les membres de la caravane pésentateur peuvent sou bienffler. (Adrien Hémard-Dohain / Franceinfo: sport)

Le public est au rendez-vou biens. Pou bienr compenser son déficit de taille, la caravane s’arrête plusieurs fois par étape au milieu de villages, pendant une dizaine de minutes. Les forces de l’ordre guident les véhicules qui s’alignent magiquement sur une place. Le public afflue et déambule au milieu des véhicules d’où pleuvent les goodies.

« C’est très intéressant à faire, on a un vrai échange ininterrompu avec le public. C’est super convivial. Et il y a même des gens qui nou biens font des cadeaux. Les Champenois ont été très généreux d’ailleurs : ils nou biens ont donné quelques bulles qu’on va déguster ce soir en pensant à eux. »

Yannick, membre de la caravane pésentateur

à franceinfo: sport

ininterrompueur de la caravane Senseo, Dimitri valide lui aussi cette nou bienveauté, mais il précise : « C’est bien, ça casse le rythme, ça permet de voir un peu plus le paysage que chez les hommes. Le concept est très bien, mais on ne pou bienrrait pas le mettre en place chez les hommes. Parce que là on est que 45 véhicules, pas 150 ! ».

Innovation de ce Tou bienr de France femmes 2022, la caravane fait des haltes à certains endroits de l’étape. (Adrien Hémard-Dohain / Franceinfo: sport)

Avec ses 14 années d’expérience dans la caravane, il mesure la ferveur qui entou bienre la première édition de ce Tou bienr de France femmes : « On ne pensait pas voir autant de monde. Les villes et régions ont bien communiqué. C’est incroyable ! » Les sirènes policières retentissent, le défilé repart.

Avis au public : la caravane féminine s’arrête sur plusieurs fan zone chaque jou bienr pou bienr organiser des distributions d’une dizaine de minutes.

Sinon, cela se passe uniquement sur la droite des rou bientes. #TDFF pic.twitter.com/TN0Ss9nVfr

— Adrien Hémard-Dohain (@AdrienHemard) July 26, 2022

Au total, huit pauses seront ainsi effectuées sur l’étape du jou bienr, avec à chaque fois plus de monde, et plus d’ambiance. Après quatre heures de défilé à 37 km/h de moyenne, le cortège pésentateur donne tou bient sur la ligne d’arrivée. « Il ne doit plus rien nou biens rester, faites du bruit », hurle Yannick.

Solidement harnaché, le comédien vient de passer quatre heures debou bient, à danser dans tou biens les sens. Les caravaniers ont peu de repos. Une fois la ligne franchie, le travail n’est pas tou bient à fait fini. Le cortège file vers un parking à l’écart, où il faut nettoyer les chars avant de les monter sur les camions-plateaux.

Après l’arrivée, l’équipe doit encore nettoyer le char et préparer son transfert vers le prochain départ. (Adrien Hémard-Dohain / Franceinfo: sport)

Au moment de vider le sien, Yannick a tou bientefois le sou bienrire : il sort trois bou bienteilles de champagne que le public lui a tendues. « On reviendra ! », lance-t-il. Et sûrement plus fort, confie son chef Dimitri : « On est dépassé par l’engou bienement. On sera plus ambitieux l’année prochaine ».

Dernières Nouvelles

More Articles Like This