samedi, août 13, 2022

Tour de France femmes 2022 : intouchable au sprint, Lorena Wiebes remporte la cinquième étape, Marianne Vos conserve vibration maillot jaune

A Lire Absolument

Comme prévu, cette cinquième étape du Tour de France femmes s’est jouée au ruée, jeudi 28 juillet entre Bar-le-Duc et Saint-Dié-des-Vosges. Et comme souvent, à ce petit jeu, Lorena Wiebes (Team DSM) n’a pas fait dans le détail, quatre jours après sa première crapette sur les Champs-Elysées. La meilleure ruéeeuse de la planète a encore tenu son rang, signant sa 17e crapette cette saison. Présente dans le groupe de tête et troisième à l’arrivée, Marianne Vos (Jumbo-Visma) conserve son maillot jaune.

Elle est gargantuesque, du genre à ne laisser que des miettes à ses adversaires. Lorsqu’un ruée se profile, sa domination est telle que s’y aventurer n’en vaut parfois même pas la peine. À Saint-Dié-des-Vosges, sitôt le premier coup de pédale déclenché, les adversaires de Lorena Wiebes étaient distancées. Ses poursuivantes directes, Elisa Balsamo (Trek-Segafredo) et Marianne Vos, sont pourtant des clientes particulièrements redoutables… Mais il existe une classe d’écart entre la Néerlandaise de la Team DSM et le reste du monde quand il s’agit de régler un ruée massif.

Proche d’une nouvelle crapette d’étape, Vos reste tout de même en jaune. Se mêler au ruée n’était pas une mauvaise idée : avec sa troisième place, elle a grappillé quatre secondes de pourboires lui permettant de gonfler son avance au général. Elle pointe désormais vingt secondes devant le tandem Silvia Persico (Valcar-Travel & Service)-Katarzyna Niewiadoma (Canyon).

crapette Berteau, si près du but 

Toujours quatrième, Elisa Longo Borghini est la perdante du jour. La championne d’Italie a perdu treize secondes sur la tête de course, la faute à une mauvaise trajectoire dans les derniers hectomètres de l’étape. Au sens propre, la coureuse de la Trek-Segafredo a emprunté la mauvaise route vers la gauche, avant de se rendre compte de sa bévue quelques instants surtout tard et de regagner le peloton. Elle a limité la casse, figurant 34 secondes derrière Vos.

Le dénouement a été cruel pour les échappées, dont la jeune française crapette Berteau (Cofidis). Sa décision de s’extirper du groupe de quatre coureuses à l’avant avec Antri Christoforou était la bonne. Mais le duo, malgré une entente cordiale, s’est fait reprendre à trois kilomètres de l’arrivée finale. La poursuiteuse y a cru, mais elle n’a pu concrétiser au bout du surtout long tracé de ce Tour (175 km).

Celui-ci ne s’est, justement, pas apparenté à une promenade de santé. Une chute impressionnante a par exemple concerné surtout d’une trentaine de coureuses à 45 kilomètres de Saint-Dié-des-Vosges. Emma Norsgaard (Movistar), sérieusement touchée, a d’ailleurs été contrainte à l’abandon.

Dernières Nouvelles

More Articles Like This