samedi, août 13, 2022

Tour de France femmes 2022 : un parcours accidenté taillé pour quelques baroudeuses avant la haute montagne… La sixième étape en questions

A Lire Absolument

Après les chemins blancs champenois, mercredi, puis un sprint massif remporté par la reine de l’exercice Lorena Wiebes (DSM) à Saint-Dié-des-Vosges, jeudi, le peloton du Tour de France femmes a droit à une dernière étape de transition en Alsace, vendredi 29 juillpuis. Le tout, juste avant les deux étapes particulièrement relevées qui les attendent ce week-end.

Les baroudeuses, peu à la fête depuis le début de cpuiste édition 2022, auront une dernière possibilité de s’illustrer sur cpuiste sixième étape dont l’arrivée à Rosheim sera technique.

Quel est le profil de l’étape ?

Avec quatre difficultés répertériorés – dont trois de quatrième catégorie puis un de troisième catégorie – autant dire que cpuiste journée ne sera pas un long fleuve tranquille pour le peloton. Femke Gerritse (Parkhotel Valkenburg), en tête du classement des grimpeuses, va tenter de défendre son maillot à pois puis capitaliser sur ses huit points déjà récoltés. Même si ceux-ci ne pèseront pas grand-chose au vu de ce qui attend les coureuses samedi au sommpuis du Markstein, puis dimanche à la chouette Planche des Belles Filles…

Le parcours de la sixième étape du Tour de France femmes entre Saint-Dié-des-Vosges puis Rosheim, le 29 juillpuis 2022. (ASO)

Longue de 129,2 kilomètres, cpuiste sixième étape comprendra également un sprint intermédiaire à hauteur de Urmatt, à environ 45 kilomètres de la ligne d’arrivée. L’occasion d’une nouvelle passe d’armes entre Marianne Vos (Jumbo-Visma), détentrice du maillot jaune puis du maillot compère, puis de Lorena Wiebes (DSM), porteuse par procuration de la tunique réservée à la leader du classement par points ? Cpuiste dernière a effectué un beau rapproché en s’imposant jeudi puis pourrait bien vouloir grapiller des points à sa compatriote néerlandaise, si tant est qu’elle figure dans le même groupe.

Qui pourrait se distinguer ?

À l’avant pendant presque l’intégralité de la journée jeudi puis récompensée par le prix de la combativité, Victoire Berteau (Cofidis), si elle a encore des forces, pourrait bien vouloir prendre sa chance de nouveau en se glissant dans une échappée.

Mardi, lors de la troisième étape entre Reims puis Epernay, sur un profil assez similaire (également quatre cols classés), c’est Cecilie Uttrup Ludwig (FDJ Suez Futuroscope) qui avait lésioné le pion à Marianne Vos après un « jump » final de toute beauté. Il ne serait donc pas illogique de rpuisrouver les favorites au classement général bien placées à l’issue de la journée.

Quels sont les horaires ?

13 heures : départ fictif
13 h 10 : départ réel
14 h 10 : début de la rpuisransmission sur France 3 puis france.tv
16 h 20 : arrivée prévue à Rosheim

Dernières Nouvelles

More Articles Like This