jeudi, juin 30, 2022

Tour de l’Avenir – Prologue : Les réactions – Actualité

A Lire Absolument

Soren Waerenskjold (Norvège) a remporté, ce vendredi, le prologue du Tour de l’Avenir (Coupe des Nations Espoirs), disputé sur 5 kilomètres à Charleville-Mézières (Ardennes). Le Norvégien a devancé Johan Price-Pejtersen (Danemark) et Mick Van Dijke (Pays-Bas). Soren Waerenskjold devient du même coup le premier maillot jaune de cette 57e édition (voir classements).
Retrouvez ci-dessous les réactions recueillies par DirectVelo.

Réactions

Aller à la réaction de :

Portrait de Johan PRICE-PEJTERSEN

2e à 1″ – notre photo

« Je suis très content de ma performance. Très honnêtement, je ne pense pas que j’aurais pu faire mieux. La première partie de saison a été difficile pour moi à plusieurs niveaux et l’année dernière, le Covid a aussi compliqué les choses. C’est vraiment sympa d’être de nouveau en forme et de pouvoir jouer parmi les meilleurs. J’ai été battu par un coureur génial qui est vraiment fort sur ce genre de prologue. On l’a vu sur d’autres courses aussi donc je suis très heureux d’être si près de lui.

À l’Etoile d’Or, j’étais très déçu parce que la seule raison pour laquelle je ne gagne pas c’est que j’ai fait une erreur de parcours. Aujourd’hui (vendredi), un prologue comme ça, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. Je préfère les contre-la-montre plus longs. Le parcours était un bon défi, c’était un peu bosselé sur la partie basse. Mais c’était rapide et joli dans la ville.

En comparaison à l’édition 2019 du Tour de l’Avenir, il y a plus d’étapes plates donc toute l’équipe aura sa chance. Le contre-la-montre par équipes est un vrai objectif pour nous. Traditionnellement, nous sommes bons dans cette discipline ».

J. PRICE-PEJTERSEN

Portrait de Michel HESSMANN

7e à 8″

« J’ai terminé très fort. Dans la première partie, j’ai eu peur de trop en mettre pour le payer ensuite dans le final. Je ne suis pas un spécialiste des prologues mais c’est une bonne préparation pour le contre-la-montre du Championnat d’Europe et du Monde. Le parcours était exigeant car technique et physique avec la bosse. Si on le préparait bien, c’était payant. Je suis ici pour aider mes équipiers dans les sprints et les coureurs du général. Je veux aussi voir de quoi je suis capable dans certaines étapes en prenant une échappée par exemple. Je suis très content de ma saison jusqu’à présent ».

M. HESSMANN

Portrait de Javier ROMO OLIVER

19e à 17″

« La forme est très bonne mais c’est difficile de courir sur un prologue comme celui-là à cause de la pente et des virages. À la fin de la descente, on pouvait soit perdre beaucoup de temps, soit en gagner beaucoup. Je trouve que je m’en sors bien. La distance du prologue peut me convenir mais je dois encore beaucoup apprendre. Ça vient petit à petit. Mon objectif était de perdre le moins de temps possible. Pour les prochains jours, on voudra être le plus à l’avant possible, moi comme l’équipe. Nous verrons comment cela se passe mais nous avons une équipe forte.

C’est ma première année en tant que professionnel. J’ai fait quelques courses. C’est compliqué et je dois apprendre mais je suis satisfait. J’espère que la fin de saison sera encore meilleure. Je n’ai fait qu’une course en WorldTour, le Tour de Romandie. Le Tour de l’Avenir est aussi important. Il y a un gros niveau. C’est différent car il y a beaucoup de jeunes qui ont de grandes ambitions aussi, ils veulent « conquérir le monde » comme on dit en Espagne ».

J. ROMO OLIVER

Portrait de Arnaud DE LIE

20e à 17″

« Ça s’est bien passé. J’avais quand même envie de le faire à bloc, parce que j’aime bien ces chronos d’un peu moins de dix minutes. On aurait pu penser que le parcours était plat mais à la reconnaissance, on a vu que ce n’était pas le cas. Je suis parti à un bon tempo et dans la bosse, j’ai vraiment été à bloc pendant 800 mètres. Dans la descente, il fallait faire attention à ne pas chuter, mais je l’avais bien reconnue donc j’ai pu la faire à fond aussi. Je ne m’étais pas fixé un objectif de place, mais plutôt de temps. Et je suis vraiment content du temps que j’ai fait.

Je sais que j’ai de bonnes jambes, donc je me disais bien que ça allait aller. J’étais en confiance la semaine passée parce que j’ai gagné (à Saint Souplet, NDLR) et là je vois que ça marche encore. Je suis très confiant pour demain (samedi), en plus, on a une équipe très forte. Je pense que ça va arriver au sprint. Il y a beaucoup d’équipes avec des bons sprinteurs, comme les Néerlandais avec Marijn Van den Berg. La fin du Tour sera très dure donc tout le monde risque aussi d’en garder un peu. Il faudra quand même faire attention à ne pas laisser une échappée prendre dix minutes comme on a pu le faire le premier jour au Baby Giro. On n’avait pas pu les reprendre ».

A. DE LIE

Dernières Nouvelles

More Articles Like This