vendredi, juillet 1, 2022

Sven Vanthourenhout : « Un Top 5 à l’Avenir serait fantastique » – Actualité

A Lire Absolument

Le Tour de l’Avenir (2.Ncup) débute ce vendredi avec un prologue dans les rues de Charleville-Mézières. La Belgique s’y alignera avec une équipe polyvalente avec Henri Vandenabeele, comme chef de file pour le classement. Pour l’épauler en montagne, il pourra compter sur Aaron Van der Beken. Louis Blouwe jouera l’équipier, tandis qu’Arnaud De Lie, Jenno Berckmoes et Stan Van Tricht pourront viser la victoire d’étape. Le sélectionneur national Sven Vanthourenhout fait le point avec DirectVelo sur les objectifs des Belges.

DirectVelo : Avant de parler du Tour de l’Avenir, revenons sur le Tour de la Province de Namur de la semaine dernière. Tout comme au Tour du Brabant Flamand, Thibau Nys y a remporté deux étapes. Vas-tu le convaincre de participer au Championnat du Monde Espoirs en septembre chez lui à Louvain ?
Sven Vanthourenhout : Si on enlève les deux chronos, il gagne aussi bien le général des deux épreuves. Il est l’un des meilleurs Espoirs de l’année. Il a fait des progrès énormes. Je l’ai eu au téléphone après le Tour du Brabant Flamand. Nous allons voir ce qu’il est possible de faire, mais ce serait dommage de se passer de lui. Ce sera une expérience unique. De plus, c’est parfaitement combinable avec le cyclo-cross.

JENNO BERCKMOES, STAN VAN TRICHT ET ARNAUD DE LIE POUR UNE VICTOIRE D’ÉTAPE

Autre coureur très en vue au Tour de la Province de Namur, Jenno Berckmoes a remporté le classement général.
Je l’avais pris en stage à La Gleize avant la course de côte qu’il a remportée à Vresse-sur-Semois. Depuis, il n’a cessé de progresser. Son chrono au Tour de la Province de Namur était impressionnant. Il mérite sa place dans le groupe. Vu la forme qu’il affiche, ce serait dommage de le cantonner à un rôle d’équipier. Il pourra jouer sa carte sur certaines étapes. Sur une étape difficile, il peut prendre une échappée et tenir jusqu’au bout. En plus, il a une bonne pointe de vitesse.

Stan Van Tricht, le leader du Challenge Verge – DirectVelo Belgique, a plus ou moins le même profil.
Ils n’auront peut-être pas la chance d’être à deux dans le même groupe. C’est clairement un gars qui peut faire quelque chose dans les étapes de transition. Bien sûr, Jenno et Stan rouleront au service d’Henri Vandenabeele quand ce sera nécessaire.

Arnaud De Lie sera donc le sprinteur de l’équipe.
Il n’y a pas beaucoup d’étapes qui se termineront au sprint, mais il sera en théorie notre carte si l’occasion se présente. Il peut également se glisser dans une échappée quand c’est difficile. Il est difficile à lâcher. Il est impressionnant. Il m’épate sans arrêt. C’est un coureur à l’ancienne qui n’écoute que ses sensations.

Louis Blouwe réalise une bonne saison mais il n’était pas le coureur le plus attendu de la sélection.
C’est un coureur qui fait toujours parler de lui. Quand on lit les comptes-rendus de course, son nom est souvent cité. Il n’a pas peur de faire la course, même parfois au détriment du résultat. Je l’ai pris car il va apprendre à courir, que ce soit en échappée ou comme coéquipier. Il va être au service de l’équipe.

PRENDRE DE L’AVANCE AU CHRONO PAR ÉQUIPES

Aaron Van der Beken sera donc le lieutenant d’Henri Vandenabeele dans la montagne.
Il aura comme mission de le protéger au maximum. Il aurait aimé signer de meilleurs résultats personnels cette saison. Il n’a pas franchi le palier qu’il espérait. Peut-être que ça viendra lors du Tour de l’Avenir ou plus tard dans la saison. En attendant, je suis persuadé qu’il a le niveau pour être au soutien d’Henri.

Henri Vandenabeele est le leader pour le classement général, mais comme chaque année, les rivaux ne manqueront pas, à commencer par ceux qu’il a affrontés au Tour d’Italie Espoirs, l’Espagnol Juan Ayuso et le Norvégien Tobias Halland Johannessen.
Le niveau est incroyable avec des professionnels au départ comme Juan Ayuso ou encore Santiago Umba. L’Espagne et la Colombie devront prendre la course en main. L’objectif premier est le classement général. Un Top 5 serait déjà un résultat fantastique. Si on voit que ce n’est pas possible, on se tournera vers la victoire d’étape.

Un moment important pour le général sera le contre-la-montre par équipes à Laon, lors de la deuxième étape.
C’est un rendez-vous capital. C’est aussi pour ça que j’ai pris un Louis Blouwe. J’espère que nous pourrons prendre de l’avance sur les Espagnols et les Colombiens dans cet exercice. Il faut également terminer plus ou moins à hauteur des Norvégiens, qui sont toujours de bons rouleurs. C’est un exercice spécial qui ne nous a pas toujours réussi par le passé, alors je croise les doigts pour que ça passe sans encombres.

Dernières Nouvelles

Kokkinakis réalisé un drôle de commentaire après avoir perdu contre Djokovic à Wimbledon

On a demandé à Kokkinakis s'il vivait quelqu'un pouvoir empêcher Djokovic de remporter un 4e titre consécutif à Wimbledon. Continue reading...

More Articles Like This