jeudi, juin 30, 2022

Basket – Bleues : Vukosavljevic annonce être enceinte

A Lire Absolument

Publié le 11 août 2021 à 14H40 – mis à jour le 11 août 2021 à 15H05

Guillaume MARION

Quelques jours après avoir remporté la médaille de bronze lors des Jeux d’été 2020 à Tokyo, Valériane Vukosavljevic, l’ailière française, a annoncé sa grossesse et sera donc absente des parquets jusqu’en 2022.

Décidément, Valériane Vukosavljevic vit un été des plus intenses. Vice championne d’Europe en juillet dernier, puis médaillée de bronze il y a quelques jours lors des Jeux d’été 2020 à Tokyo avec l’équipe de France de basket féminine, l’ailière de Basket Landes s’apprête désormais à devenir maman. En effet, la native de Bordeaux a annoncé ce mercredi sur les réseaux sociaux sa grossesse. « Ma plus belle médaille se trouvait depuis tout ce temps gardée bien au chaud. Aujourd’hui, il est l’heure pour moi de me reposer, de profiter de cette grossesse avec mon mari et ma famille ! Je reste là, présente autour des terrains. Je vous donne rendez-vous très vite en 2022, de retour sur le parquet et avec comme toujours de gros objectifs », a notamment déclaré l’intéressé, via son compte Twitter. Un message accompagnée d’une photo d’elle où l’on peut la voir avec les médailles qu’elle a récemment glané. « J’ai fait le choix de signer à Basket Landes, en leur expliquant mon projet (en 2020). Le club l’a tout de suite accepté », a-t-elle également confié dans une interview à Franceinfo Sport.

?? Aujourd’hui, il est l’heure pour moi de me reposer, de profiter de cette grossesse avec mon mari et ma famille ! Je reste là, présente autour des terrains. Je vous donne rdv très vite en 2022, de retour sur le parquet et avec comme toujours de gros objectifs ???
2/2

— Valériane A. Vukosavljevic (@valeriane_ayayi) August 11, 2021

Vukosavljevic avait l’accord d’un médecin pour l’Euro et les JO

« Avant l’Euro, je l’ai annoncée au médecin de l’équipe de France, ainsi qu’à la coach Valérie Garnier. Je tenais à ce que quelqu’un au sein du staff médical soit au courant, on ne sait jamais ce qu’il pouvait arriver. Ce sont les seules personnes qui l’ont su. Je voulais être tranquille et faire mes deux compétitions sans me prendre la tête, sans devoir gérer les réactions d’autres joueuses, des médias ou autres. C’est vrai que ça a simplifié la chose. J’avais l’accord du médecin de la fédération, l’accord médical de ma gynécologue, et c’était le principal. La coach m’a dit qu’elle était très contente pour moi, que cette grossesse ne remettait pas en question ma sélection à l’Euro et aux JO, si tout était bon sur le plan médical, a par la suite expliqué Vukosavljevic, dans un entretien sur le sujet. (…) Mes coéquipières ? Seules trois d’entre elles étaient dans la confidence. D’ailleurs, il y a eu des moments où on a bien rigolé. Les autres filles savaient que j’avais des projets juste après les Jeux. Mais dès qu’on en parlait, j’esquivais un peu le sujet. »

Dernières Nouvelles

More Articles Like This