jeudi, juin 30, 2022

L’Édito. Lionel Messi au PSG, l’arbre qui cache une forêt menacée

A Lire Absolument

L’arrivée de Lionel Messi au Paris Saint-Germain est un événement qui dépasse le simple cadre sportif. C’est une chance pour le club de la capitale dans sa quête de sacre européen. C’est aussi une belle opportunité pour le championnat de France. Lionel Messi sera l’attraction des deux prochaines saisons. Mais derrière le rêve sportif et médiatique qu’incarne le génie argentin, la réalité économique et financière est bien moins rose.

Lionel Messi au PSG, c’est l’arbre qui cache une forêt menacée. Le club parisien a su saisir une opportunité inattendue. Il a profité de la situation financière catastrophique du FC Barcelone, très endetté, en même temps que de l’entrée en vigueur, en Espagne, de règles encadrant les finances des clubs professionnels. Le PSG, lui, n’a pas eu ces contraintes, repoussées en France en raison de la crise du Covid-19. Les règles du fair-play financier n’ont pas, non plus, survécu à la pandémie, permettant donc au PSG de réaliser un joli coup. Rien n’aurait été possible, cependant, sans un actionnaire qatari, fonds souverain étatique, prêt à dépenser sans compter, depuis dix ans, afin de soigner son image de marque à travers le monde, à 16 mois du Mondial au Qatar.

Le football professionnel est une bulle qui menace d’exploser. C’est d’autant plus vrai en France que des fonds d’investissement étrangers ont racheté des clubs dans une volonté de faire du business, au détriment de l’identité et de la culture des clubs dont l’histoire est indissociable des territoires. Or, le football est avant tout un sport, avec toutes les incertitudes qui l’accompagnent en matière de résultats. Au printemps, le projet de création d’une ligue européenne fermée a échoué. Le Covid a, évidemment, fragilisé l’économie du football, s’appuyant aveuglément sur des droits télévisuels qui n’ont pas augmenté au même rythme que la masse salariale des clubs. En la matière, la prudence financière du Racing Strasbourg est notable, même si le prix à payer est souvent de lutter dans la deuxième moitié du tableau.

Dernières Nouvelles

More Articles Like This