vendredi, juillet 1, 2022

F1 – Alpine : Un historique du département moteur a quitté ses fonctions

A Lire Absolument

Publié le 10 août 2021 à 16H33

Mathieu WARNIER

Membre du département moteur F1 du Groupe Renault depuis 1999, Rémi Taffin a récemment quitté ses fonctions alors que la marque française entend lancer une nouvelle spécification majeure dès 2022.

C’est un historique du programme Formule 1 du Groupe Renault qui a récemment décidé de quitter ses fonctions. Présent aux côtés de pilotes tels Fernando Alonso et Jenson Button au retour de la marque française dans la discipline en 1999, Rémi Taffin ne participera pas aux futurs projets de Renault, dont l’écurie porte désormais le nom Alpine, qui a renoué avec la victoire grâce à Esteban Ocon lors du Grand Prix de Hongrie. Dans une déclaration recueillie par le magazine britannique Autosport, la marque française a confirmé la séparation « d’un commun accord » avec celui qui était directeur technique du département moteur basé à Viry-Châtillon. Toutefois, alors que l’écurie Alpine n’entend pas remplacer poste pour poste Rémi Taffin mais plutôt redistribuer ses responsabilités au sein des équipes encore en place, le directeur exécutif Marcin Budkowski a confirmé que son équipe entendait faire un pas en avant la saison prochaine.

Don’t you just ???? making history? Throwback to a historic weekend for @AlpineF1Team at the #HungarianGP ?? ?
? P1 for the #A521
? First @F1 win ever for @OconEsteban
? First F1 win ever for @AlpineCars

We love to see it ??❤️ pic.twitter.com/zOgtTxUA5n

— Alpine F1 Team (@AlpineF1Team) August 4, 2021

Budkowski : « Nous avions prévu d’introduire un nouveau moteur en 2021 »

Le dirigeant polonais a confirmé dans qu’Alpine utilise « le même moteur pour la troisième année de suite », ajoutant que des évolutions mineures ont été apportées sur les deux dernières saisons. « Nous utilisons un moteur 2019, donc certains de nos concurrents ont fait des progrès que nous n’avons pas pu faire », ajoute Marcin Budkowski qui a également confirmé qu’Alpine allait introduire dès la saison prochaine un moteur largement revu et corrigé. « Le choix a été guidé par le fait que nous avions prévu d’introduire un tout nouveau moteur en 2021, avec la nouvelle réglementation châssis. La réglementation châssis a été reportée, rappelle le dirigeant de l’écurie française. Nous avons aussi reporté l’introduction de ce nouveau moteur à 2022 car malheureusement, avec les fermetures d’usine et le télétravail imposé l’an dernier, nous ne pouvions tout simplement pas le faire pour 2021. » Une décision de « placer tous nos efforts sur 2022 » présentée comme « stratégique » par Marcin Budkowski. Nul doute que Fernando Alonso et Esteban Ocon sont impatients de voir les résultats de ce travail de longue haleine.

Dernières Nouvelles

Kokkinakis réalisé un drôle de commentaire après avoir perdu contre Djokovic à Wimbledon

On a demandé à Kokkinakis s'il vivait quelqu'un pouvoir empêcher Djokovic de remporter un 4e titre consécutif à Wimbledon. Continue reading...

More Articles Like This