mardi, juin 28, 2022

F1 – GP de Bahreïn : Leclerc et Sainz signent un doublé pour Ferrari

A Lire Absolument

Publié le 20 mars 2022 à 17H43 – mis à jour le 20 mars 2022 à 18H53

Mathieu WARNIER

Longtemps menacé par Max Verstappen, Charles Leclerc ouvre la saison 2022 avec une victoire lors du Grand Prix de Bahreïn. Profitant des abandons des pilotes Red Bull Racing, Carlos Sainz Jr offre à Ferrari le doublé devant Lewis Hamilton.

Cette fois, le doute n’est plus permis. Oui, la Scuderia Ferrari est de retour ! Après avoir dominé la séance de qualifications, Charles Leclerc est allé chercher la victoire à l’issue des 57 tours du Grand Prix de Bahreïn et offre à l’écurie italienne son premier succès en ouverture d’une saison depuis Sebastian Vettel lors du Grand Prix d’Australie 2018. La firme de Maranello signe même son premier doublé depuis Singapour la même année car, à l’issue d’une fin de course cauchemardesque pour Red Bull Racing, Carlos Sainz Jr a pris la deuxième place. Un Grand Prix qui a démarré fort car Charles Leclerc a violemment fermé la porte à Max Verstappen pour garder la tête quand, juste derrière, Lewis Hamilton a profité d’une meilleure impulsion pour subtiliser la quatrième position à Sergio Pérez. Le seul incident à retenir de ce premier tour reste le tête à queue de Mick Schumacher provoqué par Esteban Ocon, pénalisé de cinq secondes par les commissaires. Un Grand Prix qui n’a pas démarré sous les meilleurs auspices pour Valtteri Bottas, qui a perdu huit positions. Avec une Flèche d’Argent en difficulté au niveau du rythme de course, Lewis Hamilton n’a pas pu résister longtemps à Sergio Pérez, qui a repris son bien au 10eme tour. Deux boucles plus tard, l’écurie Mercedes a fait ce que Pirelli a vivement déconseillé : utiliser les pneus durs. Très vite, le septuple champion du monde s’est plaint d’un manque d’adhérence.

CHARLES LECLERC WINSSSSSSS! ?

It’s his and Ferrari’s first victory since 2019, and Carlos Sainz makes it a brilliant 1-2!#BahrainGP #F1 pic.twitter.com/5bHPpxaJwm

— Formula 1 (@F1) March 20, 2022

Verstappen a harcelé Leclerc… mais a fini par craquer

Le jeu tactique a démarré à l’entame du 15eme tour quand Max Verstappen a plongé dans la voie des stands, immédiatement imité par Carlos Sainz Jr. Charles Leclerc, quant à lui, a mis une boucle de plus avant de répondre au champion du monde en titre. Un décalage qui n’est pas passé loin de coûter cher au Monégasque. En effet, durant trois tours, Max Verstappen n’a eu de cesse d’attaquer son rival. Profitant d’une meilleure vitesse de pointe grâce au DRS, le pilote Red Bull Racing a doublé Charles Leclerc à trois reprises au premier virage. Mais, les deux premières fois le pilote Ferrari a répondu au quatrième virage, tout d’abord en passant par l’extérieur puis en se glissant à l’intérieur. La troisième fois, Max Verstappen a bloqué sa roue avant-droite et n’a pu que tirer tour droit au premier virage. Derrière, Sergio Pérez a tenté de décaler sa stratégie avec des pneus medium mais sans parvenir à rattraper Carlos Sainz Jr. L’Espagnol, ayant un rythme moindre que son coéquipier, a été oblitéré par le duo de tête, pointant à plus de dix secondes, et a même proposé à son stand de basculer sur une stratégie à trois arrêts. Mécontent de la dégradation de ses gommes, Max Verstappen a fait son deuxième arrêt au 31eme tour, imité une boucle plus tard par Charles Leclerc qui, cette fois, a pu garder une marge suffisante sur le Néerlandais pour ne pas être inquiété.

Max Verstappen va-t-il s’assagir en 2022 ? ?

La réponse ?⬇️ pic.twitter.com/ASjfp2rWld

— CANAL+ F1® (@CanalplusF1) March 20, 2022

Leclerc pourra remercier Gasly

C’est alors que le champion du monde en titre a pris la radio pour vivement critiquer son écurie. En effet, il avait été demandé au Néerlandais d’y aller mollo avec ses pneus lors du tour de sortie des stands. Max Verstappen a rétorqué que, sans ça, il aurait facilement pris l’avantage sur la Ferrari. Sans solution face à un Charles Leclerc parti pour finir la course avec deux arrêts et les pneus medium chaussés au 32eme tour, Max Verstappen, Sergio Pérez et Red Bull Racing ont tenté un coup avec un troisième arrêt à l’entame de la 44eme boucle. Prise de court, la Scuderia Ferrari n’a pas fait rentrer Charles Leclerc un tour plus tard, seul Carlos Sainz Jr a couvert la stratégie de Sergio Pérez. Un choix qui aurait pu être décisif si, dans le 46eme tour, Pierre Gasly n’a pas été trahi par son moteur Honda rebadgé Red Bull Powertrains. Un souci de fiabilité qui, rétrospectivement, aurait pu mettre la puce à l’oreille de l’écurie de Milton Keynes. Profitant de la neutralisation, Charles Leclerc a pu faire son troisième arrêt et garder la tête de la course. De son côté, Max Verstappen n’a eu de cesse de se plaindre d’un souci avec sa monoplace, notamment au niveau de la direction. Si le stand Red Bull Racing a tout fait pour rassurer le Néerlandais, le souci n’a eu de cesse de s’aggraver après la relance à six tours de l’arrivée.

LAP 46/57

Gasly’s race ends – flames coming out of the rear, expertly dealt with by a race marshal

⚠️ SAFETY CAR DEPLOYED ⚠️#BahrainGP #F1 pic.twitter.com/uHHArGF5Ht

— Formula 1 (@F1) March 20, 2022

Ferrari profite du manque de fiabilité de Red Bull Racing

Attaqué d’entrée par Carlos Sainz Jr, Max Verstappen a su conserver sa deuxième place mais le tenant du titre a finalement été trahi par sa mécanique au 54eme tour. Après avoir cédé face à l’Espagnol, c’est à toute petit vitesse que le Néerlandais a rejoint son garage pour abandonner. Alors troisième, Sergio Pérez a dû résister aux attaques de… Lewis Hamilton. Malgré une Mercedes loin d’être en forme, le Britannique et George Russell ont su rester haut dans le classement et pu tirer les marrons du feu pour aller chercher un résultat presque inespéré. En effet, dans l’avant-dernier tour, Sergio Pérez s’est également plaint de sa monoplace et, au premier virage de la dernière boucle, le Mexicain est parti en tête-à-queue. Bloqué sur le bord de la piste, le pilote Red Bull Racing n’a jamais pu repartir et a offert sur un plateau la troisième place et le podium à Lewis Hamilton devant son coéquipier. Sans briller pour son retour, Kevin Magnussen offre à Haas une cinquième place qui tranche avec les résultats des années précédentes. L’écurie américaine marque ses premiers points depuis le Grand Prix de l’Eifel 2020 et la 9eme place de Romain Grosjean. Valtteri Bottas a su se remettre de son premier tour raté pour finir sixième devant Esteban Ocon, qui sécurise des points précieux pour Alpine. Yuki Tsunoda, Fernando Alonso et Guanyu Zhou complètent le Top 10. Le pilote Alfa Romeo devient ainsi le premier Chinois à inscrire des points dans le championnat du monde de F1. Après cette entame tonitruante, Ferrari devra déjà confirmer dès le week-end prochain à Djeddah et Max Verstappen promet déjà d’être revanchard.

FORMULE 1 / GRAND PRIX DE BAHREIN
Classement final – 57 tours (308,238km) – Dimanche 20 mars 2022
1- Charles Leclerc (MCO/Ferrari) en 1h37’33’’584
2- Carlos Sainz Jr (ESP/Ferrari) à 5’’598
3- Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 9’’675
4- George Russell (GBR/Mercedes) à 11’’211
5- Kevin Magnussen (DAN/Haas) à 15’’754
6- Valtteri Bottas (FIN/Alfa Romeo) à 16’’119
7- Esteban Ocon (FRA/Alpine) à 19’’423
8- Yuki Tsunoda (JAP/AlphaTauri) à 20’’386
9- Fernando Alonso (ESP/Alpine) à 22’’390
10– Guanyu Zhou (CHN/Alfa Romeo) à 23’’064

Meilleur tour en course (+1 point) : Charles Leclerc (MCO/Ferrari) – 1’34’’570

Classement du championnat du monde pilotes après 1 Grand Prix (sur 23)
1- Charles Leclerc (MCO/Ferrari) 26 points
2- Carlos Sainz Jr (ESP/Ferrari) 18
3- Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 15
4- George Russell (GBR/Mercedes) 12
5- Kevin Magnussen (DAN/Haas) 10

7- Esteban Ocon (FRA/Alpine) 6

20- Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri) 0

Classement du championnat du monde constructeurs après 1 Grand Prix (sur 23)
1- Ferrari 44 points
2- Mercedes 27
3– Haas 10
4- Alfa Romeo 9
5- Alpine 8

Dernières Nouvelles

More Articles Like This