dimanche, juillet 3, 2022

Football. La première journée de Ligue 1 en un clic

A Lire Absolument

L’équipe

Pour la première participation de son histoire en Ligue 1, le Clermont Foot 63 termine cette première journée de championnat en tête de du classement. Leur victoire 2 à 0 face aux Girondins de Bordeaux est l’occasion d’engranger rapidement de la confiance dont ils auront besoin dans la lutte pour le maintien.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

 Le chiffre

0, c’est le nombre de victoires à domicile lors de cette première journée. Opta rapporte que c’est la troisième fois dans l’histoire du championnat français qu’une journée se termine sans victoire à domicile. Les premières fois ayant été lors des saisons 1996/19997 et 2004/2005. Un chiffre d’autant plus spécial que cette journée était marquée par le retour des supporters dans les stades après un an et demi d’absence.

 La déception

L’OGC Nice a été actif sur le marché des transferts cet été. Avec les arrivées de joueurs à fort potentiel et leur nouvel entraîneur Christophe Galtier, les Aiglons ont tout pour être l’une des surprises de cette nouvelle édition de Ligue 1. Cependant, Nice n’est pas parvenu à s’imposer face au Stade de Reims à l’Allianz Rivieira, où la rencontre s’est soldée par un 0-0.

La déclaration

Eduardo Camavinga est l’une des préoccupations du Stade Rennais. Une offre d’un grand club ou une prolongation ? L’avenir du jeune milieu est encore flou mais son entraîneur, Bruno Genesio, est bien déterminer à trouver une solution : « Pour moi et encore plus pour le club, il est inconcevable qu’il parte libre au mois de juin prochain. »  

Le fair-play

S’il a encaissé le premier but de la rencontre, le PSG a fini par aller chercher la victoire en s’imposant 2-1 face à Troyes. Cette victoire sur la plus petite des marges est en partie dû au fait que l’ESTAC n’a pas eu peur d’aller secouer les Parisiens.

Le coach Mauricio Pochettino a tenu à féliciter ses adversaires du jour : « Ça a été un match difficile, on n’a pas aussi bien joué que ce qu’on voulait, parce qu’en face il y avait une très belle équipe face à nous. Je pense qu’ils ont bien joué. […] Il faut donner du crédit à Troyes qui nous a rendu le match difficile. J’espérais mieux, mais l’adversaire a montré de l’énergie, des propositions de jeu très intéressantes. »

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

La contre-performance

Un nouveau coach en signe de nouveau départ, l’Olympique Lyonnais est une équipe attendue lors de cette édition 2021/2022. Si les Gones n’ont pour le moment pas été très actifs dans le sens des arrivées et que Peter Bosz demande du temps pour que ses joueurs intègrent ses principes de jeu, il n’en est pas moins qu’ils affrontaient, ce samedi, le Stade Brestois et qu’une victoire aurait dû être une formalité à domicile.

Il n’en est rien, l’OL n’a pas su faire mieux qu’un match nul (1-1) mérité de part la prestation brestoise (notamment en 1ere mi-temps) et le manque de réalisme des Rhodaniens devant le but.

L’interrogation

Longtemps dans la course au titre lors de l’édition précédente, Monaco a perdu peu de joueurs importants et s’est aussi renforcé à certains postes. L’ASM est donc attendue et sa belle prestation face au Sparta Prague en barrages de Ligue des Champions confirmait un peu plus ce statut.

En prévision du match retour, Niko Kovac a décidé de laisser Wissam Ben Yedder et Aleksandr Golovin sur le banc. Des joueurs importants, certes, mais remplacé par d’autres à fort potentiels : Jean Lucas et Myron Boadu, sur qui le club de la Principauté a investi, respectivement 11 et 17 millions d’euros. Cela n’a pas suffi et les Monégasques ont été tenus en échec, sur leur pelouse, par le FC Nantes (1-1). Monaco arrivera-t-il à gérer l’Europe et le championnat ?

Le dérapage

Cette première journée de Ligue 1 était synonyme de retour de supporters dans les stades. Seul problème, certains n’ont pas oublié de revenir avec leur mauvaise habitude. Des jets de projectiles lors de la rencontre entre Montpellier et l’OM et ce qui devait arriver arriva : sur la célébration du troisième but marseillais, un supporter a trouvé intelligent de jeter une bouteille au visage de Valentin Rongier.

Le milieu marseillais est sorti avec la lèvre en sang et la rencontre a dû être interrompue peu avant le coup de sifflet final. Le match a pu reprendre après que le responsable de la sécurité a demandé aux fans montpelliérains de se comporter « comme des adultes normaux ».

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

Le joueur

L’Olympique de Marseille n’a pas attendu longtemps avant de faire le spectacle. Malgré un jeu attrayant, les Phocéens se trouvaient derrière au tableau d’affichage face à Montpellier lorsque l’arbitre de la rencontre sifflait la mi-temps. Un retard de deux buts et Dimitri Payet a décidé de prendre les choses en main.

Si ce sont les recrues Konrad de la Fuente et Cengiz Under qui ont sonné la révolte, le Réunionnais en a été le leader. Un coup franc pour l’égalisation et un enchaînement extérieur-intérieur pour passer devant (3-2), c’est comme cela que le meneur de jeu marseillais s’est démarqué des autres et est assurément l’homme de cette première journée.

Dernières Nouvelles

Basket-Élite : Allan Dokossi parti pour rester à Fos PB

infiniment sous le joug d'être rayé de la carte du monde professionnel par la Dncg, la situation de l'Élan béarnais est très préoccupante. Et remet en cause les accords de transfert conclus avec maints de ses joueurs. C'est surtout le cas...

More Articles Like This