mardi, juin 28, 2022

Qui pour succéder à Laurent Tillie ?

A Lire Absolument

Sélectionneur de l’équipe de France de volley, Laurent Tillie a tiré sa révérence à l’issue des Jeux olympiques de Tokyo. Son successeur est d’ores et déjà connu.

Après quasiment dix ans de règne, Laurent Tillie passe la main. Le coach de 57 ans était à le tête de l’équipe de France de volley depuis 2012. Une sélection à laquelle il a apporté ses premiers titres : championne d’Europe en 2015, deux victoires en Ligue mondiale en 2015 et 2017, et surtout le titre olympique à Tokyo il y a quelques jours. Une fin en apothéose pour le natif d’Alger. Laurent Tillie a en effet décidé, il y a déjà plusieurs mois, de passer la main après les JO.

Un palmarès hors du commun

Le successeur du Français est déjà connu, puisqu’il s’agit de Bernardinho. La Fédération Française de Volley a en effet décidé de miser sur le technicien brésilien. Ce dernier a décroché deux titres olympiques (2004 et 2016) mais deux médailles d’argent (2008 et 2012). Sans oublier trois titres mondiaux (2002, 2006, 2010), huit de champion d’Amérique du Sud et autant de victoires en Ligue Mondiale.

Désormais, c’est objectif Paris 2024 pour le Brésilien qui assure être « très honoré que la Fédération ait accepté ma candidature. Cette décision n’a pas été facile car elle nécessite quelques sacrifices personnels, mais lorsque je regarde cette équipe de France et son évolution aujourd’hui, je suis très enthousiaste à l’idée de pouvoir lui apporter mon expertise, afin d’aller vers un seul objectif commun : la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Paris. C’est un véritable challenge qui nous attend. »

« Je veux poursuivre ce travail »

Succéder à Laurent Tillie est en effet une tâche loin d’être aisée pour le Brésilien, qui reconnaît le travail de son prédécesseur. « J’aimerais souligner le travail admirable qu’a fait Laurent Tillie avec ses joueurs depuis neuf ans. Je veux poursuivre ce travail, pousser les limites et les capacités de chacun, continuer à les faire grandir en tant que sportifs et êtres humains. C’est une étape nécessaire. » Avec, évidemment, l’envie de décrocher l’or dans trois ans à Paris.

Dernières Nouvelles

More Articles Like This