lundi, octobre 3, 2022

Dries De Bondt attend toujours son tour – Actualité

A Lire Absolument

Dries De Bondt est en train de retrouver de bonnes jambes. Déjà très actif sur le Tour de Wallonie (lire ici), l’ancien Champion de Belgique a décroché un Top 10 d’étape lors du Tour de l’Ain (2.1), le week-end dernier (voir classement). Pas de quoi le satisfaire pour autant. “J’espérais mieux. C’était nerveux dans le final. Mon job était de faire le sprint mais je n’ai pas pu faire mieux que 10e. Au moment du dernier virage, je n’étais pas loin de (Alvaro) Hodeg mais un coureur de la Cofidis a fait la cassure et j’ai dû boucher le trou et faire un premier effort… Et je me suis retrouvé vers la quinzième position, ce qui faisait loin”, regrettait le coureur d’Alpecin-Fenix auprès de DirectVelo, en cours d’épreuve. “J’ai dû anticiper à 250 mètres de l’arrivée… Je suis parti de trop loin. J’ai remonté cinq/six coureurs mais j’aurais aimé faire beaucoup mieux. Si j’avais été mieux placé, j’aurais pu viser un podium”.

Lors de ce triptyque, le Flamand savait qu’il y avait de belles choses à faire alors même que beaucoup de concurrents étaient en recherche de leurs meilleures sensations. “Il y a des coureurs qui sortent du Tour de France et qui sont fatigués, et d’autres qui reviennent de coupure. Peu de coureurs arrivent sur ces courses de début août au top de leur forme, ça se fait beaucoup au mental. Je suis heureux d’être ici, c’est l’occasion de retrouver la bonne forme avant les grosses échéances de la fin d’année”.

L’ENVIE D’EN CLAQUER UNE AVANT LA FIN DE LA SAISON

Jusqu’à présent, le désormais trentenaire a réalisé une saison solide, en accompagnant ses leaders sur les Classiques et lors du Tour d’Italie, au cours duquel il est monté sur le podium final, devant le Dôme de Milan, en tant que vainqueur des sprints intermédiaires et super combatif du premier Grand Tour de la saison. “Monter sur le podium final avec le maillot de Champion de Belgique, c’est quelque chose de beau ! J’ai beaucoup travaillé pour Mathieu (Van der Poel), Tim (Merlier) et Jasper (Philipsen) pendant cette première partie de saison. Mais j’ai quand même eu ma carte à jouer, notamment sur les Classiques. Je suis arrivé sur le Giro sans avoir pu trop souffler avant. J’espérais quand même arriver sur ce Giro dans la même condition physique que lors des Classiques et j’y suis parvenu. Je suis resté calme lors de la première semaine du Giro pour bien aider Tim (Merlier) et c’est ce qui m’a permis d’avoir de bonnes jambes sur les deux dernières semaines”.

Son seul regret : ne pas avoir pu trouver l’ouverture et gagner avec le maillot tricolore sur le dos. Mais l’objectif restera le même d’ici la fin de la saison, en claquer une. “Je veux encore essayer de gagner au moins une fois !”, annonce-t-il. Dries De Bondt aura encore plusieurs occasions de jouer sa carte personnelle dans les semaines à venir et il compte bien enrichir le compteur de victoires de son équipe. “J’ai eu de la malchance et les circonstances n’étaient pas vraiment en ma faveur quand j’étais devant jusqu’à présent, mais ça pourrait finir par payer”. 

Dernières Nouvelles

More Articles Like This