dimanche, juin 26, 2022

Barrière horaire – Anecdote de course à pied partagée sur Vie de Runner

A Lire Absolument

J’entends souvent des coureurs se plaindre des barrières horaire trop justes.

Pensez à Gary Robbins ! En 2017, cet ultra-traileur Canadien n’a pas pu être finisher de la Marathon Barkley pour … 6 secondes !

Il avait commis une erreur d’orientation dans le dernier tour, tentera une arrivée au sprint mais ne passera pas la fameuse barrière d’arrivée et ne sera donc pas considéré comme finisher par Lazarus Lake pour 6 petites secondes au bout de 60h 00min … et donc 6 secondes de course !

? Gary Robbins au sol lors de la Barkley 2017

Découvre cette course sur notre article dédié : La Barkley, une course hors-norme !

Dernières Nouvelles

Le tennis peut-il se passer de Roger Federer ?

Roger est entré chez le Top 50 le 12 juin 2000 et a quitté ce groupe aujourd'hui après plus de deux décennies Continue reading...

More Articles Like This